Startway Coworking & Innovation centers, centre d'affaires, salle de réunion Domiciliation, bureaux à louer

Etudiants, les espaces de coworking STARTWAY vous accueillent partout en France

Les rendez-vous Start-Way 

Start-Way Montrouge recevait Anthony LE PICHON accompagné de Stéphane BLONDEAU de IONOSYS, et Tristan de VIARIS de MELCION, CHASSAGNE & CIE. Trois personnes passionnantes… et innovantes !
Petit compte-rendu alléchant, histoire de faire regretter aux absents de ne pas avoir été présents !

IONOSYS : L’EMPREINTE DE LA SECURITE

Imaginez une vie sans badges, sans mots de passe, sans codes en tous genres à retenir et à taper des dizaines de fois chaque jour pour pouvoir accéder à vos données, votre PC ou dans votre entreprise… Au risque, en outre, de se les faire subtiliser… Une vie où toutes les informations indispensables seraient centralisées dans un seul objet discret qui ne vous quitterait jamais… Eh bien, cette vie est désormais à portée de… poignet. Elle s’appelle SMARTSAFE. Un bracelet intelligent créé par IONOSYS.

Si complémentaires…

Il n’y a pas de hasard : ces deux-là étaient faits pour se rencontrer !

Stéphane Blondeau est ingénieur de formation. Il a fait ses armes dans les domaines de l’automobile, les biotechnologies et la téléphonie mobile.

Anthony Le Pichon a l’innovation et la vente dans le sang. Après avoir fait ses armes techniques et commerciales dans l’architecture textile, il a imaginé et commercialisé des services innovants dans plusieurs PME en phase d’amorçage ou de croissance.

La révolution en marche

Le concept de SMARTSAFE est né dans l’esprit bouillonnant de Stéphane le jour où son épouse s’est fait pirater un compte sur internet. Une seule solution, selon lui, pour ne plus que cela se reproduise : se débarrasser purement et simplement de ces assommants mots de passe si aisément détournés par des utilisateurs peu scrupuleux !

Sa priorité : créer un système hautement sécurisé qui centralise tous les identifiants liés à une personne. Un système que l’on puisse intégrer dans un objet discret, pas cher et facile à utiliser : un bracelet.

SMARTSAFE révolutionne la sécurité grâce à sa biométrie augmentée. En effet, ce bracelet ne peut être utilisé que par son propriétaire en l’activant avec sa propre empreinte digitale.

Le marché

Avec SMARTSAFE, l’objectif de IONOSYS est d’aider les entreprises à résoudre leurs problèmes d’usurpation d’identité (badges qui passent de mains en mains), mais aussi les entreprises qui veulent pouvoir mieux contrôler leurs accès physiques (espaces de travail) et logiques (PC, téléphones portables). La prochaine étape visera  à développer des usages bien spécifiques selon les besoins et les types d’activités.

Une dynamique financière…

IONOSYS est une SAS au capital de 81991€. Après une mise initiale de fonds propres, la startup a fait appel aux Love Money pour financer sa R&D. Lauréate de Réseau Entreprendre en décembre 2012, elle va bientôt procéder à une nouvelle levée de fonds via la plateforme de crowdfunding Anaxago.

… et internationale

IONOSYS va de l’avant : à peine née, l’entreprise pense déjà à son avenir ! Et cet avenir sera international !  Ainsi était-elle présente au Consumer Electronic Show de Las Vegas en janvier dernier. Elle a profité de la grand-messe américaine de l’innovation technologique pour présenter le Smartsafe dans la SiliconValley.

L’histoire est en route pour IONOSYS. Et elle est prometteuse !

www.ionosys.com 

TRISTAN DE VIARIS : L’HOMME AUX 1000 VIES

Chez MELCION, CHASSAGNE & CIE, Tristan de Viaris et ses associés se définissent comme des « conseillers de confiance dédiés aux entrepreneurs »

Leur rôle : les accompagner dans le développement de leurs entreprises et dans le maintien du contrôle sur leur destinée.
Vaste et passionnant programme…

La passion des entrepreneurs

Tristan de Viaris sait de quoi il parle. Ce Polytechnicien et Ingénieur civil des Mines a lui-même été entrepreneur. Dans les années 90, il crée sa première structure de nouvelles technologies –A2C Interactive- qu’il cède au plus fort de la bulle internet.

Aujourd’hui, il est passé de l’autre côté de la barrière pour conseiller les entrepreneurs et ainsi leur apporter ses propres retours d’expériences. « Une aventure humaine, longue et difficile. Mais passionnante. » Et en effet, passionné, Tristan l’est : je n’aurais pas mis un terme à notre entretien, je serais toujours en train de boire ses paroles ! 

Une présence de tous les instants

Le vœu le plus cher de Tristan de Viaris est d’aider les entrepreneurs à atteindre leurs objectifs. Or, « autant les problématiques de développement des entreprises sont-elles multiples et variées, autant celles des entrepreneurs sont-elles similaires », révèle-t-il.

Ainsi, sa démarche s’articule-t-elle autour de trois points inamovibles.

1/ Un archétype défini. L’entrepreneur doit être à la fois le porteur du projet, le dirigeant, l’actionnaire et le décisionnaire. En d’autres termes, c’est lui qui doit impérativement avoir les rênes en mains.

2/ Un travail de longue haleine. Tristan partage ses retours d’expériences pour chaque étape d’avancement d’un projet : la création, la phase de croissance, la phase de croisière et, éventuellement, la phase de sortie. « L’un de nos clients en est à son 12ème projet. Un parcours qui peut passer par un dépôt de bilan ! », avoue-t-il. Ainsi, accompagne-t-il une trentaine d’entrepreneurs au quotidien : « Une trentaine de vies en parallèle ! ». Dont acte.

3/ Un modèle économique original. L’un des objectifs de Tristan de Viaris est de créer de la valeur en alignant les intérêts. Le montant de ses honoraires dépendant de la réussite de son intervention, l’entrepreneur va ainsi pouvoir juger « sur pièces » et choisir la rémunération à verser en fonction du service rendu ou d’un pourcentage de la valeur ajoutée.

S’associer : pas forcément le bon choix…

Avis aux idées reçues : il n’est pas toujours idéal de s’associer. Tristan de Viaris a en effet constaté au cours de ses expériences que « les mariages entre associés finissaient bien souvent par des divorces destructeurs ». C’est là même, selon lui, l’une des problématiques les plus fréquentes rencontrées par les entrepreneurs !

Pourquoi autant de conflits ? Selon Tristan, les entrepreneurs sont souvent des « capitalistes amateurs qui payent parfois en capital des services qu’ils ne peuvent pas s’offrir cash en prenant des associés. Il vaut mieux avoir une grosse part d’un petit gâteau qu’une petite part d’un gros gâteau » assène Tristan, gourmand ! Une vérité qui rejoint sa conviction que l’entrepreneur doit être et demeurer le seul maître à bord. Et ce, à tous les stades de développement de son entreprise.

A bon entrepreneur…

www.melcion.com